Retour
Randonner
Iphigénie

Randonnée itinérante : 3 étapes clés pour ne pas vous tromper dans votre préparation

Sylvain Bazin
June 27, 2022
Randonnée itinérante : 3 étapes clés pour ne pas vous tromper dans votre préparation
Randonnée itinérante : les 3 étapes clés pour ne pas vous tromper dans votre préparation

Partir en randonnée sur plusieurs jours : les conseils de Sylvain Bazin pour ne pas se tromper dans sa préparation

Vous êtes déjà un habitué des randonnées à la journée et vous êtes attiré par l’expérience de l’itinérance ? Ou bien, sans même être un marcheur régulier, vous rêvez de voyages à pied ? La grande randonnée est une expérience qui vaut le coup d’être vécue. D’autant plus que l’immense diversité des parcours possibles peut satisfaire toutes les envies. Mais comment bien se préparer à un trek de plusieurs jours ? Cela implique une certaine logistique et une préparation physique minimale. Sylvain Bazin, randonneur hors pair, vous donne ici toutes les étapes clés pour bien aborder vos envies de rando itinérantes. 

Étape 1 : Bien se préparer physiquement pour une randonnée itinérante

Enchaîner les jours de marche reste exigeant et il ne faut pas partir sans une préparation physique minimale, au risque de ne prendre aucun plaisir et de renoncer en cours de route à cause d’une fatigue excessive.

Il faut donc se préparer physiquement un minimum pour arpenter les chemins de randonnée. Ce qui tombe bien, c’est que si vous envisagez de partir pour une grande randonnée, vous devez déjà aimer marcher.

Or, la marche au quotidien reste la meilleure pratique physique pour préparer une randonnée itinérante. La base de votre entraînement consistera donc à réaliser des randonnées, à la journée sur des sentiers, de longueurs et de difficultés variables et progressives, de façon régulière au moins dans les deux mois avant votre départ, surtout si vous ne pratiquez aucun sport préalablement. 

Ces randonnées à la journée vous donneront la base indispensable pour vous jauger physiquement, pour apprendre comment votre corps réagit à une marche de plusieurs heures (car même si l’effort physique est doux, la randonnée reste une activité physique d’endurance) et pour tester votre matériel. 

Bien sûr, vous privilégierez la marche dans vos déplacements quotidiens. À l’image de ce que nous écrivions dans notre article sur « Comment bien préparer votre randonnée à la journée avec Sylvain Bazin ? », la marche quotidienne reste un excellent moyen pour se préparer à une randonnée itinérante.

Caser une demi-heure à une heure balade pédestre quotidienne dans sa journée demande certes un peu d’organisation et de volonté, mais reste très facilement faisable même avec un planning professionnel et familial bien rempli. 

Cette activité physique toute simple peut déjà constituer une excellente base pour construire et maintenir une condition physique suffisante pour la grande randonnée, en la complétant donc par des randonnées à la journée le week-end. 

iphigenie-app-randonnee-itinerante

Avant de vous lancer sur votre grande randonnée sur plusieurs jours, nous vous conseillons aussi de vous tester, ainsi que votre matériel, sur une randonnée de deux jours, sur un week-end ou même un grand week-end. 

Cela vous donnera une idée de comment votre corps réagit après avoir enchaîné deux jours consécutifs de marche, vous indiquera aussi si vous supportez bien vos chaussures, si votre sac s’adapte vraiment à votre morphologie. Il sera encore temps d’opérer des ajustements, ou de mieux vous entraîner avant le grand départ.

Bien entendu, la pratique d’un sport d’endurance est aussi une excellente préparation pour la grande randonnée : vélo, natation et course à pied seront d’excellents moyens de parfaire votre condition physique, même s’il ne faut pas négliger les randonnées à la journée malgré tout. 

On a parfois tort de penser que, puisque l’on peut courir deux heures sans difficulté, on n’en rencontrera pas sur une semaine de trek : chaque activité possède ses spécificités et il vaut mieux inclure de la marche avec un sac à dos pour vous préparer, même si vous êtes déjà en excellente condition physique.

iphigenie-app-randonnee-itinerante-foret

Étape 2 : Bien choisir sa grande randonnée avant de partir en trek de quelques jours

Une fois que votre condition physique est correcte et que l’expérience des randonnées à la journée est acquise, vous pouvez vous lancer sereinement dans votre projet de randonnée itinérante. L’étape suivante est bien sûr de déterminer votre parcours. 

Les possibilités sont presque infinies. Vous devez donc choisir un parcours qui vous attire, par la nature qu’il traverse et les lieux qu’il permet de découvrir, mais aussi qui convient à vos capacités et votre expérience. 

Bien entendu, l’environnement et la longueur du parcours choisi seront cruciaux : montagne, moyenne montagne, parcours côtier ou chemin historique possèdent tous leurs particularités et leurs exigences. Renseignez-vous bien sur les spécificités du parcours, sur les étapes possibles. 

Ne négligez pas, outre leur longueur, les informations concernant le dénivelé. Cette donnée peut se révéler aussi importante que le kilométrage. Une estimation du temps de marche quotidien est une excellente indication. Renseignez-vous aussi sur les difficultés techniques du tracé et sur le niveau sportif indiqué pour l’itinéraire afin d’être sûr de ne pas vous lancer sur un parcours pour lequel vous n’êtes pas prêt.

Concernant les étapes, deux écoles s’affrontent : ceux qui partent la fleur au fusil et ceux qui les planifient et réservent leurs hébergements. On a tendance tout de même à vous conseiller la seconde solution, surtout pour une première expérience de l’itinérance. Vous pouvez certes, pour garder un peu plus de souplesse, réserver vos hébergements au fil de l’itinéraire, au moins la veille pour le lendemain. Mais tout planifier peut rassurer. 

Concernant le bivouac, qui offre une certaine liberté d’action, il faut tout de même être conscient qu’il requiert en lui-même une certaine expérience et implique de porter un sac plus lourd. Il faut aussi bien se renseigner sur la réglementation propre à chaque endroit traversé. C’est assez restrictif en France, notamment dans les parcs naturels. 

iphigenie-app-rando-feu-camp

Enfin, on peut choisir de passer par une agence spécialisée pour vous réserver les hébergements, vous fournir les informations sur le parcours, le découpage de vos étapes et même transporter vos bagages à chaque hébergement. 

En France et dans les pays voisins, de nombreux prestataires existent offrant ce type de services sur un grand nombre de randos itinérantes. C’est une excellente solution si l’organisation vous fait peur, si vous manquez de temps et c’est aussi rassurant, notamment lorsque l’on manque d’expérience. N’oubliez pas aussi d’utiliser des apps cartographiques IGN comme celle d’Iphigénie pour bien vous orienter. 

Pour bien choisir votre grande randonnée, rester raisonnable quant à sa durée, sa difficulté technique et physique si vous manquez d’expérience. Comme partout ailleurs, la progressivité reste une règle d’or pour conserver du plaisir. 

Ainsi, pour une première expérience, même si votre rêve par exemple est d’accomplir un grand voyage vers Saint-Jacques-de-Compostelle ou la grande traversée des Alpes, nous vous conseillons de tester une randonnée itinérante d’une semaine en montagne, jusqu’à dix jours en moyenne montagne ou en plaine, qui corresponde à la fois à vos aspirations et votre niveau sportif. Les circuits de randonnée sont nombreux, qu'ils soient balisés ou non.

Étape 3 : Préparer son sac pour une randonnée itinérante

Le dernier point crucial, une fois le parcours choisi, les étapes planifiées et les hébergements retenus, reste de boucler son sac.

Votre sac à dos sera en effet votre seul bagage et un peu votre maison d’escargot pendant votre grande randonnée. Il ne faut donc rien oublier de crucial (même si on peut assez souvent racheter une pièce oubliée en cours de chemin) et en même temps ne pas trop vous charger. 

Cet équilibre entre confort et légèreté reste un art délicat qui demande souvent un peu d’expérience avant d’être bien maîtrisé. Chacun aura aussi ses préférences en termes d’équipements, de distractions (livres, casque audio, matériel photographique) qui lui semblent indispensables. 

Néanmoins, on peut, pour une semaine de grande randonnée, vous fournir cette liste du type d’équipements à ne pas oublier, qui vous permettra de partir sereinement. 

Gardez aussi un œil sur la météo et selon votre destination, vous pourrez ajouter à cette liste des éléments chauds (première couche thermique, doudoune supplémentaire en montagne notamment) ou davantage de vêtements pour vous protéger du soleil. Si vous cherchez une app pour vous aider à préparer votre sortie, pensez à Whympr. 

iphigenie-app-randonnee-itinerante-sac-a-dos

Liste de matériel à ne pas oublier pour une semaine de randonnée itinérante.

  • 2 tee-shirts manches courtes ;
  • 1 tee-shirt manches longues ;
  • 1 polaire et/ou une doudoune légère ;
  • 1 veste imperméable type Gore Tex et / ou poncho ;
  • 1 surpantalon imperméable (si météo prévue froide et humide) ;
  • 1 pantalon de randonnée ;
  • 1 short ;
  • 3 slips ;
  • 3 paires de chaussettes dont une chaude ;
  • pharmacie basique (au moins antidouleur et antidiarrhéique) ;
  • trousse de toilette (1 brosse à dents, 1 dentifrice, 1 savon au minimum) ;
  • couverture de survie ;
  • 1 sac de couchage léger (confort 10-15°) voire même juste un drap de soie si vous dormez à l’abri ;
  • 1 couteau multifonctions ;
  • appareils électroniques et photographiques, smartphone… ;
  • carnets, stylo ;
  • papiers d’identité ;
  • gourde ou système d’hydratation (sur certains parcours, quelques capsules de Micropur ou autres moyens de purification de l’eau peuvent être de bon secours) ;
  • sac entre 30 et 50 litres ;
  • chaussures de marche (type randonnée, trail, trek selon choix personnel) ;
  • sandales, tongs ;
  • lunettes de soleil ;
  • chapeau ou casquette ;
  • pochettes plastiques pour guides, cartes, etc.

Enfin, vous pouvez opter pour un service de transport de bagages qui vous permet d’emporter plus de vêtements, de gagner en confort et d’économiser votre énergie. Ce peut être un bon choix si vous craignez d’être un peu juste physiquement, car vous n’aurez alors qu’à porter pendant la marche un petit sac contenant le matériel d’urgence, l’eau et un peu de vivres pour l’étape du jour.  

Se lancer sur une grande randonnée est une vraie belle aventure, qui nous n’en doutons pas vous marquera, alors pour bien en profiter suivez nos conseils pour une bonne préparation, bon voyage et surtout profitez bien du panorama époustouflant que nous offre la nature. 

Retrouvez Iphigénie sur iOS et Android

Pour préparer et partager vos sorties en montagne, retrouvez aussi l’application Whympr sur iOS et Android

Iphigénie
Randonner
La raquette à neige, c’est le pied ! 

Pourquoi ne pas faire de la raquette à neige en hiver lorsque la rando nous manque trop ? C'est un sport très facile et ludique à pratiquer. Voyons plutôt.

Sylvain Bazin
November 18, 2022
Iphigénie
Randonner
3 excellentes raisons de randonner l’hiver

L’hiver n’est pas la saison rêvée des randonneurs. On a souvent envie d’oublier ses chaussures de randonnée pour se réfugier au coin du feu. Voici donc 3 excellentes raisons de randonner l’hiver pour se garder motivé ! 

Sylvain Bazin
November 9, 2022
Iphigénie
Grâce au 1 % Iphigénie aide Sylv'ACCTES à préserver les forêts françaises

Iphigénie s'engage à préserver les forêts françaises

Team Iphigénie
October 31, 2022