Retour
Randonner

Le sac parfait pour une grande randonnée avec Sylvain Bazin

July 20, 2022
Le sac parfait pour une grande randonnée avec Sylvain Bazin

Comment bien faire son sac pour partir en grande randonnée ? 

Tel l’escargot, le randonneur se déplace avec sa maison sur le dos. Enfin, presque : si le toit est en option (lorsque l’on prévoit de camper), l’essentiel de l’équipement, le ravitaillement du jour et les quelques éléments prévus pour la distraction à l’étape doivent tenir dans ce seul bagage. Alors, comment bien faire son sac pour partir en grande randonnée ? Voici tous les conseils de Sylvain Bazin pour y arriver. 

Un sac de randonnée bien équilibré : c’est vital

Doit-on se passer d’un bon livre ou bien se résigner à emporter un tee-shirt de moins, alors même que l’on craint de ne pas en emporter assez ? C’est une question que tout marcheur se pose à l’heure de partir pour une grande randonnée itinérante. 

Cet équilibre entre le confort de disposer de tout ce dont on a besoin pour le voyage et celui de marcher sans porter un poids trop important sur les épaules reste une question cruciale. En effet, si l’on omet d’emporter un élément (veste de pluie, polaire…) qui peut s’avérer utile pendant la marche, on sacrifie son confort et on peut même se mettre en danger. 

Au contraire, si l’on se charge trop, on augmente le risque d’inconfort, d’épaules douloureuses, de blessures au dos ou aux jambes, car ce sont elles aussi qui supportent la charge. On se fatiguera davantage et les risques d’abandons sont eux aussi accrus. Il faut donc trouver le juste milieu ! 

Le bon sens prime pour choisir quelles affaires de randonnée emporter

Plusieurs règles de bon sens peuvent vous guider. Tout d’abord, il existe un poids limite au-delà duquel vous serez forcément moins à l’aise et efficace. 

Ce poids est certes variable selon la masse corporelle et surtout la force de chaque individu. On lit souvent qu’un sac ne doit idéalement pas dépasser 10 % du poids du corps, mais cette formule est trop réductrice. Un petit gabarit bien entraîné pourra sans trop de souci le dépasser (difficile de faire un sac à 5 kilos même si vous ne pesez que 50 kg !) et une personne en surpoids de 120 kilos aura du mal à porter un sac de 12 kilos sur une longue journée de marche. 

Ensuite, on adaptera son sac au projet particulier que constitue chaque randonnée. Les conditions météorologiques, l’environnement, la durée des étapes, l’hébergement (bivouac, refuge ou hôtel), la difficulté du terrain pourront grandement influencer vos choix d’équipements.

Ainsi, si vous prévoyez de longues étapes sur un terrain au fort dénivelé, vous aurez sans doute intérêt à partir le plus léger possible, quitte à sacrifier un peu de distraction et de confort à l’étape. Si au contraire vos étapes sont faciles et que la météo s’annonce fraîche, n’hésitez pas à prendre un vêtement chaud de plus et un bon livre ! 

Bien entendu, on peut se référer à une liste minimale, adaptée à chaque type de randonnée, avant de partir. J’en ai fourni une sur mon article Randonnée itinérante : 3 étapes clés pour ne pas vous tromper dans votre préparation pour une semaine de grande randonnée. 

Le sac à dos parfait pour un trek en montagne :

  • Sac à dos entre 35 et 55 litres (selon que vous soyez en autonomie ou que vous disposiez d’un portage) ; 
  • sous-vêtements thermiques : 1 ou 2 hauts et 1 bas (si températures basses prévues, pour marcher, sinon pour le bivouac :) ; 
  • 2 tee-shirts classiques respirants pour marcher dans la journée, quand il fait bon ; 
  • polaire ou équivalent (mérinos…) : une deuxième couche chaude et isolante,
  • Softshell déperlante et protectrice contre le vent ; 
  • doudoune chaude ; 
  • veste imperméable (Gore-Tex ou équivalent) ; 
  • 1 pantalon typé montagne (si conditions froides) ;
  • 1 pantalon randonnée ;
  • 1 ou 2 shorts ; 
  • 2 paires de chaussettes chaudes type trekking ;
  • 4 paires de chaussettes plus légères (type randonnée ou trail) ; 
  • bonnet ou cagoule et Buff ; 
  • chapeau ou casquette ; 
  • Guêtres ; 
  • lunettes de soleil indice 3 minimum, plutôt 4 (pour glaciers) ; 
  • gants chauds et imperméables ; 
  • gourdes, thermos si altitudes élevées. Micropur ou autre système de purification de l’eau. Les gourdes filtrantes de type Katadyn peuvent être intéressantes surtout dans l’Himalaya et dans des zones très sauvages ; 
  • couteau multifonctions ; 
  • pharmacie,
  • trousse de toilette, lingettes, serviette de voyage, papier toilette, crème solaire ; 
  • chaussure de trekking (plutôt tige haute). Si possibilité de portage, vous pouvez emporter une seconde paire, plus légère, pour les sentiers faciles et la vallée ; 
  • sandales, tongs ; 
  • matériel électronique et photographique ; 
  • bloc-notes, carnet, stylo… ;
  • si portage : « duffel bag », sac de voyage étanche de 50 à 80 litres pour le transport de vos affaires. Dans ce cas, un sac à la journée de 30 litres suffira largement à transporter vos affaires du jour pendant l’étape, 
  • papiers d’identité ; 
  • pochettes plastiques pour guides, cartes, etc.
  • Votre téléphone portable avec les apps de cartographie comme Iphigénie pour s’orienter même en mode hors-ligne et une app outdoor telle que Whympr pour retrouver le descriptif de l’itinéraire (et enregistrer ses progrès !). 

Ces listes types sont utiles pour vous donner une indication générale (ou si vous ne voulez pas vous casser la tête, vous pouvez toujours les suivre telle quelle !), mais libre à vous de les adapter au cas particulier de votre randonnée et de vos besoins. Bien sûr, ne partez pas sans le minimum obligatoire pour la sécurité (vêtements chauds, veste de pluie) et le confort à l’étape. 

Un autre élément à prendre en compte est la possibilité de laver son linge sur le parcours : ainsi, sur une très longue randonnée comme un chemin de Saint-Jacques, il est inutile de partir avec trop de vêtements de rechange, car vous aurez la possibilité de laver votre linge assez souvent, dans les hébergements. Ce ne sera pas le cas si vous partez pour un long trek en Himalaya, ou disons-le de façon plus artisanale (un peu de savon et un filet d’eau froide !). 

Bien organiser son sac pour un bon confort de portage en randonnée 

Outre cette question cruciale de quoi emporter et du poids du sac, l’organisation de celui-ci sera également importante pour garantir un meilleur confort de portage. 

Une bonne organisation du sac peut se composer ainsi : 

  • au fond du sac : les choses légères (sac de couchage, vestes). Dans les modèles permettant un accès direct au fond de sac, on pourra aussi ranger des vêtements utilisables pendant la journée ;
  • le long du dos et au-dessus du fond de sac : les choses les plus lourdes (gamelle, réchaud, tente, réserve de nourriture) ;
  • dans la partie haute et les poches latérales : les affaires utiles à la journée, trousse de secours, couteau, gourdes, bref tout ce que vous devez trouver facilement et rapidement en cas de besoin. Prenez soin de bien répartir cette charge entre les différentes poches pour mieux équilibrer votre chargement ; 
  • dans la pochette intérieure sur le rabat du sac (lorsque ce type de poche existe) : clés et papiers, documents précieux à protéger ;
  • dans la poche supérieure : vous pourrez également placer des affaires de « première nécessité », comme une trousse de secours, un couteau… ou vos affaires de toilette. Ainsi que plus généralement ce qui est fragile. Là encore, veillez à bien répartir les poids entre cette poche et les autres (poches latérales, poches de ceinture) si vous en disposez ;
  • dans la poche de ceinture : vous pouvez glisser des barres de céréales bien sûr, mais également votre téléphone portable ou votre appareil photo pour les avoir à portée de main tout en marchant. 

Avec un sac bien disposé et équilibré, adapté à votre morphologie et donc rempli de tout ce dont vous avez besoin et jugez utile, ni plus ni moins, vous serez paré à partir sur votre grande randonnée ! 

Pour aller plus loin : Randonnée, préparez vos voyages ! Sylvain Bazin, édition Amphora.

Sylvain Bazin

Sylvain Bazin : Né en 1978, Sylvain Bazin est journaliste spécialisé dans les activités de pleine nature. D'abord coureur à pied, c'est le trail qui l'a conduit sur les sentiers où il s'est pris de passion, depuis une vingtaine d'années, pour la randonnée.
Grand marcheur, il parcourt la planète à pied depuis plusieurs années. Il a notamment réalisé de longs voyages sur les chemins de pèlerinage en Europe, ainsi que de nombreux treks dans les Alpes, aux États-Unis ou en Himalaya. Rédacteur en chef de Wider Outdoor magazine, il est l’auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur la randonnée, le voyage à vélo et la course à pied édités principalement chez Glénat et Gründ. 
Nous sommes fiers de l’avoir comme ambassadeur chez Iphigénie.

Iphigénie
À la rencontre de Pecurina Nera, notre nouvelle ambassadrice Iphigénie et Whympr

Entretien avec une passionnée de montagne époustouflante qui n’a pas froid aux yeux

Team Iphigénie
August 9, 2022
Randonner
Iphigénie
Le balisage en randonnée : comment suivre les bonnes balises en France ?

Tout comprendre sur le balisage français pour ne pas se perdre et profiter à fond de ses randonnées pédestres.

Sylvain Bazin
August 5, 2022
Fonctionnalité
Iphigénie
Quelles sont les différentes fonctionnalités d’Iphigénie ? 

Savez-vous tout ce que vous pouvez faire avec Iphigénie ? Voici la liste de toutes les fonctionnalités de l'app !

July 21, 2022